• celineds

Comment trier avec son enfant ?


Les jouets s'accumulent, les armoires et les tiroirs débordent de trésors et de créations en tout genre. Il va sérieusement falloir penser à trier si on veut survivre dans notre maison. Vous avez peut-être déjà essayé de trier mais votre enfant est un peu têtu et semble attaché à chaque caillou, jeux et doudous accumulés au fil des années. Voici quelques pistes pour vous aider à l'accompagner à trier et se séparer d'une partie de ses trésors.


L'enfant imite, montrez l'exemple

Les enfants observent les adultes, ils apprennent et ensuite ils imitent. Tout ce que vous faites (de bien et de moins bien), il aura tendance à le répéter. Donc si vous voulez que votre enfant trie, triez vous-même vos objets. Faites-le quand il est dans les parages. Même si l'enfant est occupé avec ses jouets, il va observer ce qui se passe autour de lui.


Combien de fois n'a-t-on pas été étonné d'entendre son enfant répéter ou poser une question sur ce qu'on vient de discuter avec un autre adulte alors qu'il semblait très concentré sur son jeu ? Amenez-le à la déchetterie et à l'association où vous donnez les objets.


désencombrement et tri jouets enfant minimalisme famille maison rangée rangement
Montrer l'exemple, trier devant et avec son enfant

Quand faut-il trier ?

Souvent on est amené à trier quand on n'en peut vraiment plus et que la maison déborde, quand on a besoin de récupérer un espace car la famille va s'agrandir ou qu'on a besoin de créer un espace de travail, ou encore quand on déménage. Mais ce sont souvent des moments d'urgence et il n'est pas aisé de trier de manière sereine.


Ne vaut-il pas mieux prévenir plutôt que guérir et trier de manière régulière afin de ne pas arriver au point de saturation ? Faites-en une bonne habitude annuelleou semi-annuelle. Souvent l'approche des fêtes de fin d'année est une bonne occasion de trier. Nous avons la bonne excuse de vouloir offrir à des personnes moins favorisées. C'est un argument que les enfants aiment bien et qui les aident à se séparer de leurs jeux. Le printemps, la fin de l'année scolaire ou le début de celle-ci sont aussi de bons moments clés.


Le plus dur à la fin

Vous connaissez mieux que personne votre enfant. Commencez toujours par le plus facile. Quels sont les jeux et objets auxquels il serait le moins attaché ? Dans cette optique, on évite de trier les doudous en premier ou tous ces objets auxquels il pourrait avoir un attachement émotionnel.


En fonction de l'âge de l'enfant

Vous vous en doutez, la façon de trier va dépendre de l'âge de l'enfant. Un bambin de 2 ans n'a clairement pas les même capacités qu'un enfant de 9 ans.

Enfant de moins de 3 ans

Ça reste encore très abstrait pour lui.

On va surtout montrer l'exemple et créer une bonne habitude de tri régulier. On prépare le futur. Je peux me permettre de trier et éliminer en son absence.


Entre 3 et 7 ans

L'enfant à cet âge n'a pas encore la faculté de prendre des décisions très logiques.

On lui explique pourquoi on fait le tri, mais de manière très simple et très brève. Á vous de trouver votre raison : manque de place ? besoin d'un espace ? trop de bazar ?


On lui pose plutôt des questions avec un choix fermé et petit. Présentez 2 doudous et demandez-lui « quel doudou vas-tu garder ? ». Ne pas proposer trop de choix.

On évite les questions ouvertes qui sont encore trop difficiles à gérer pour un enfant de cet âge. Par exemple, quel jouet veux-tu donner ? Devant la pile de 50 jeux, impossible pour un enfant de choisir.


On fait des sessions de tri très courtes, inutile d'espérer trier toute la chambre en une matinée. On aura un objectif très bas : prendre 3 à 6 décisions en une session de tri me semble déjà pas mal pour éviter la frustration des 2 côtés.

désencombrer trier les jouets avec son enfant pour une maison rangée rangement famille minimaliste
Trier avec son enfant


Entre 7 et 12 ans

L'enfant commence à avoir une certaine logique, on peut présenter les arguments et expliquer encore plus pourquoi on trie.

On garde les questions fermées autant que possible. C'est tout simplement plus facile pour lui (et pour nous aussi quand on trie nos propres affaires d'ailleurs).

On teste ce que l'enfant est capable de trier et les décisions qu'il est capable de prendre. On y va petit à petit.

Quand on sent que l'enfant est prêt, on peut lui donner une pile d'objets et lui demander de trier seul, en préparant avec lui au préalable les cartons « à donner » et « à garder ». On se limite à 2 destinations pour ne pas l'embrouiller. Quand vous voyez que l'enfant est capable de plus, vous pouvez intégrer les destinations « à jeter » et « à vendre ».


Donner des règles

De manière générale il est important de donner un cadre et quelques règles, c'est parfois plus facile. Voici quelques exemples pour vous inspirer :

Quantité : pas plus de 10 figurines, si on en a plus, c'est qu'il y en a trop.

Espace : tout le matériel de bricolage doit rentrer dans cette boîte, ce qui ne rentre pas il faut le donner.

1 dedans = 1 dehors : si un nouveau jouet entre dans la maison, on devra en donner un autre.

trier et désencombrer avec son enfant les jouets pour une maison rangée famille minimaliste
Les jouets des enfants, moins il y en a, mois il y a de désordre

Prévenir plutôt que guérir

Trier peut s'avérer difficile aussi bien pour nous que pour l'enfant. Pour éviter ce travail parfois lourd émotionnellement, ne vaut-il pas mieux éviter que les objets rentrent chez vous en premier lieu ? Il est souvent plus facile de dire non à un objet avant de le posséder que de s'en débarrasser plus tard quand l'attachement s'est fait.

#désencombrerlesjouets #trierlesjeux #trieraveclesenfants #rangementenfant #rangerlesjouets #salledejeux #familleminimaliste #vivreavecmoins

6 vues0 commentaire