• celineds

Comment faire participer les enfants aux tâches ?



Range ta chambre stp. Peux-tu mettre la table stp ? Fais la vaisselle. Range tes chaussures. La réponse de la Petite Chérie ou du Petit Chéri : un silence absolu démontrant l'ignorance totale de notre demande. Parfois c'est un non catégorique. Et quand on a vraiment beaucoup de chance, elle le fait, mais à moitié et avec un sourire digne de l'enterrement de son doudou.


Vous aussi vous connaissez ce genre de situation ? C'est même votre quotidien ? Rassurez-vous c'est le lot de la grande majorité des parents.


Et pourtant nos enfants sont programmés pour apprendre à faire ces tâches ménagères. OK, là vous vous dites, elle débloque complètement Céline. Ma fille programmée à participer aux tâches de la maison ? Je n'y crois pas ! Impossible !

Les enfants sont programmés pour faire les tâches de ménage

N'avez-vous pas remarqué comme un bambin est attiré par tout ce que vous faites ? Ils nous « tiennent la jambe » pas pour nous embêter mais pour observer ce que nous faisons. Et apprendre pour pouvoir le faire à leur tour. Bref, ils nous imitent. Mais à force de leur dire d'aller jouer dans leur chambre, qu'ils sont trop petits ou qu'ils ne savent pas le faire bien, on les brime et ils perdent petit à petit de cet intérêt, qui est inné.


Et un jour, autour de leur dixième année, on se dit qu'il est grand temps qu'ils participent aux tâches ménagères et on leur demande de mettre la table, vider le lave-vaisselle ou encore passer la serpillère. Mais ils n'ont jamais vraiment appris, quand l'enthousiasme était à son comble. Ils ont plutôt appris à jouer seul (ou avec leurs frères et soeurs), à regarder un écran, bref à s'occuper, si possible le plus loin de la cuisine ou de la buanderie.


J'ai eu ce déclic il y a peu de temps, j'avais donc très envie de partager avec vous mes premières expériences et réflexions à ce sujet. Comment je fais pour faire participer mes enfants aux tâches de ménage, ils ont aujourd'hui 18 mois et 4 ans et demi.



Comment faire ?

Faites les tâches devant eux, ils suivront

Le plus simplement possible. Faites vos tâches, si l'enfant montre un intérêt laissez-le observer. S'il veut faire, laissez-le essayer, sans le corriger. Les enfants se corrigent eux-mêmes par essais et erreurs et surtout par mimétisme.


Ne pas surféliciter un enfant. Faire les tâches de ménage, rendre service c'est normal. Si on s'exclame avec des grands « hoooo » ou des grands « «waouw c'est magnifique, tu es quand même vraiment géniale et douée pour éplucher les pommes de terre », ça va sembler faux et surtout cela va donner l'impression que c'est un comportement exceptionnel. Alors que c'est normal de participer aux tâches de la famille.


On montrera de la reconnaissance en acceptant ce que l'enfant a fait : cuisiner les courgettes même si elles sont coupées un peu trop grosses, laisser l'enfant ranger sont pyjama dans l'armoire même s'il n'est pas plié convenablement. Vous l'aurez compris cela demandera un certain lâcher prise.

Ne jamais forcer

Il est important de ne jamais forcer. On peut proposer à un enfant de temps en temps de nous aider, « veux-tu m'aider à éplucher les pommes de terre ? ». Si l'enfant accepte, tant mieux, s'il ne veut pas c'est pas grave.


Plus les enfants sont petits, plus leur capacité de concentration est petite. C'est donc normal si après 2 pommes de terre et demie, petite Chérie décide de quitter la cuisine pour aller jouer avec ses figurines Pat Patrouille. Vous voulez leur apprendre à finir la tâche qu'ils ont commencée ? Définissez avec elle avant le nombre de pommes de terre qu'elle va éplucher. Sous-estimez le nombre qu'elle fera pour ne pas devoir forcer à terminer.

Plus de temps pour moi

Avant, j'avais tendance à vouloir faire les tâches quand mes enfant n'étaient pas dans « mes pieds ». La grande devant un écran et le petit distrait avec un jouet. Je passais mon temps à essayer de les occuper pour pouvoir rapidement faire à manger, rapidement faire une lessive vite fait bien fait.

Maintenant, je fais avec eux. Je laisse le petit ramasser le linge pour le mettre dans la machine à laver, il adore et c'est très mignon de voir ce petit chéri de 18 mois galoper à 4 pattes avec une chaussette à la main jusqu'à la machine à laver !


Je laisse la grande préparer le riz, éplucher les légumes. Bien sûr, ça prend plus de temps. Je vais passer peut-être 45 minutes sur le repas plutôt que 30 minutes. Très égoïstement, je vois ça comme un investissement sur le court terme, ce que je fais avec eux, je ne dois plus le faire le soir.

D'ailleurs à présent je ne fais quasi aucune tâche quand mes enfants ne sont pas là. Le soir quand ils dorment je me repose. Ainsi les enfants prennent conscience des tâches à faire, car non les vêtements ne reviennent pas tout seuls par magie propre dans l'armoire.


Et sur le long terme c'est un investissement car plus tard ils sauront naturellement comment (bien) faire les tâches.

Si ce n'est peut-être pas encore possible pour vous au quotidien par manque de temps, faites le uniquement quand c'est possible, le week-end par exemple.

Quand les enfants participent aux tâches du ménage ils prennent confiance en eux

Ils ont le sentiment de participer à la vie de famille, d'être une pièce intégrante et non une petite princesse mise sur un piedestal pour qui on fait tout. Plus ils participent maintenant, plus ils participeront à l'avenir, petit à petit cela va devenir une habitude, quelque chose de naturel et ancré.


Lâcher prise

Cette façon de faire demande un énorme, mais vraiment un énorme lâcher prise. Dans notre culture, on a tendance à vouloir tout contrôler, moi la première. Mais là, la vitesse d'apprentissage de l'enfant, ses compétences, sa volonté, sortent de notre zone de contrôle. Il va donc falloir lâcher prise sur la motivation de l'enfant, il le fera quand il le voudra. Et sur le résultat, il le fera comme il le voudra.


Pour autant que cela ne gêne pas le bon déroulement des tâches et la santé de chacun. Écrabouiller le chat car Petit Chéri a lancé l'aspirateur dans l'escalier, on va éviter. Ou verser le contenu de la poudre à lessiver dans le canapé n'est pas recommandé non plus.


Par contre éplucher les pomme de terre à moitié, plier le linge de manière imparfaite (à nos yeux), passer le balai sans faire les coins, ce n'est pas grave. Il faut donc s'adapter, faire preuve d'une très grande patience et lâcher prise, ça ne durera pas toute la vie, profitons-en :-)


Et si c'est trop tard ?

Plus l'enfant est petit, plus facile ce sera de leur donner envie. Et là vous vous dites, et bien pour moi c'est raté car mes enfants ont déjà 10 ans et je ne les ai jamais fait participer aux tâches.


Soyez rassurée, les enfants sont très flexibles, ils s'adaptent facilement à une nouvelle façon de faire, ça prendra peut-être un peu plus de temps et de persévérance que pour un bambin de 2 ans, mais ça va venir. Le principal est de rester positive et ne jamais forcer.

Est-ce que cette méthode fonctionnera avec toute les enfants 100% du temps ? Vous en connaissez vous une méthode pareille ? Non. Tous les enfants sont différents, mais est-ce que ça ne vaut pas la peine d'essayer ?

Et honnêtement, je ne vois pas ceci comme une méthode, mais plutôt une façon de vivre avec nos enfants. De faire les choses ensemble, pour apprendre les bases d'une vieordonnée et agréable, en toute complicité et respect mutuel.

#lesenfantsrangent #enfanttâchesdeménage #lesenfantsparticipent #familleminimaliste #monenfantfaitleménage #rangementenfant #sorganiserenfamille

12 vues0 commentaire