• celineds

5 astuces pour augmenter son pouvoir d'achat en quelques secondes


Tout en simplifiant son quotidien

Augmenter son pouvoir d'achat en quelques secondes, c'est en théorie très simple : il suffit de diminuer ses besoins. Si j'ai moins de frais fixes chaque mois et que j'achète moins, il me restera plus d'argent en fin de mois et j’aurai une plus grande liberté sur mes finances.

État des lieux de ses dépenses

Premièrement, il est intéressant de faire un état des lieux de ses dépenses. Avec les paiements par carte, ou pire en ligne, payer devient quelque chose d'abstrait. Nous n'avons plus conscience de nos dépenses réelles. Mettre sur papier chaque dépense sur un mois, cela permet déjà de prendre conscience de ses achats. Y en a-t-il qui, déjà à première vue, n'ont pas de sens, que je pourrais éliminer ? Y en a-t-il que je pourrais remplacer ?

5 pistes pour augmenter son pouvoir d'achat

Voici 5 dépenses que j'ai diminuées voire éliminées et qui m'ont permis petit à petit d’augmenter mes finances.

1. Habiter dans un logement plus petit et qui convient à ses besoins

Le logement constitue la part la plus importante (environ 30%*) de notre budget total. Diminuer ce poste c'est donc diminuer fortement notre dépense mensuelle. Selon une étude de Movinga*, 22% des objets transportés lors d'un déménagement ne seront jamais utilisés. Si on y ajoute les objets que nous utilisons très peu souvent et dont on pourrait se passer, ceux qu'on pourrait louer ou emprunter, au final c'est une quantité énorme d'objets que nous stockons sans vraie nécessité. Le m2 coûte cher, avoir moins d'espace de stockage c'est faire des économies.


Un beau désencombrement et une prise de conscience sur les objets que nous gardons ou pas, nous permet de vivre aujourd'hui dans un appartement de 60m2 à 4 en centre-ville, très proche de l'école. Une vraie qualité de vie au quotidien. Nos enfants sont encore petits et on ne restera sans doute pas toute notre vie dans un si petit logement mais pour le moment cela nous convient bien et nous permet de faire de belles économies. L'important est surtout d'adapter son logement à ses besoins. Pourquoi rester toute sa vie dans une grande maison qui coûte et consomme énormément et prend du temps à entretenir ? De plus, le logement est le secteur qui émet le plus de CO2 dans le monde (près de 30% pour le chauffage et l'électricité, sans compter les ressources pour construire et entretenir le bâtiment).*


désencombrer pour faire des économies et vivre dans un plus petit espace
Désencombrer pour déménager vers un logement plus petit

2. Diminuer sa consommation de viande

La viande est la denrée alimentaire qui coûte le plus cher dans notre assiette, environ 14 à 30€/kg, en fonction du type de viande et de sa qualité. Si je remplace un repas de viande par des légumineuses, qui coûte environ 5 à 10€/kg pour les bio, j'économise jusqu'à 3,6€ par repas (et je penses être plutôt optimiste pour le coût de la viande).

Voici sur quoi je me base pour ces calculs :

150 g de viande bio = 2,1€ à 3,6€/personne (14 à 25€/kg)

75g de légumineuses sèches bio =0,37€ à 0,75€ (5 à 10€/kg)

100g de tofu bio = 0,55€ à 1€/personne (5,5€ à 10€/kg)


Personnellement j'essaie de me passer de viande. J'en cuisine 1 à 2 fois par an, mais j'en mange plus régulièrement, car je ne suis pas la seule à cuisiner à la maison. A la base, je ne suis pas une fan de viande, mais j'en ai mangé beaucoup en étant petite et je raffole toujours de certains plats à base de viande. Le spaghetti bolognaise reste mon plat préféré. Il est très difficile de changer sa façon de manger. C'est quelque chose de culturel, ce sont des habitudes très ancrées mais qu'on peut changer petit à petit.


Il y a 7 ans, je n'avais jamais cuisiné de légumineuses et n'avais aucun idée de comment les préparer. Depuis j'ai appris à préparer les lentilles, les haricots rouges, les haricots blancs, les pois cassés, etc. J'ai eu quelques ratés, par exemple avoir fait tremper les légumineuses un peu trop longtemps. Depuis c'est rentré de mes habitudes, j'en fait quasiment toutes les semaines. J'ai testé des recettes simples, chili sin carne, burger veggie, couscous végétarien, etc. Aujourd'hui nous mangeons des légumineuses 2 à 3 fois par semaine. Et la viande maximum 1 fois par semaine. Nous mangeons régulièrement du poisson et des œufs, nous avons ainsi une grande diversité de protéines, ce qui est bien meilleur pour la santé. J'aimerais diminuer encore plus notre consommation de produits animaux (fromage, laitage, etc), mais je dois encore trouver des alternatives. Par exemple je ne cuisine pas encore le tofu, j'aimerais apprendre, c'est ma prochaine étape.

augmenter son pouvoir d'achat en devenant végétarien
Diminuser sa consommation de viande c'est faire des économies

3. Trouver des alternatives à la voiture

Avoir sa propre voiture ce sont des coûts fixes élevés. Et même si on décide de moins l'utiliser à certains moments, par exemple quand on télétravaille, on doit tout de même payer les frais tels que l'assurance et la taxe. Aller vers les voitures partagées, c'est diminuer considérablement ce poste et surtout adapter cette dépense en fonction de ses réels besoins. Il y a quelques années, j'ai eu une voiture personnelle. Après l'avoir récupérée à 2 reprises à la fourrière car je n'avais pas vu l'interdiction de stationner, ne l'utilisant presque jamais, j'ai décidé de la revendre, un désencombrement qui m'a fait économiser énormément d’argent. Aujourd'hui nous utilisons un système de voiture partagée, l'abonnement mensuel se limite à 8€ et nous payons uniquement quand nous utilisons une voiture. Nous avons toujours une voiture à disposition, nous changeons de taille en fonction de nos besoins (mini, minivan, berline, camionnette...) et nous avons tout le temps notre place de parking:-)



4. Éviter les objets/vêtements inutiles

Évidemment acheter moins d'objets et moins de vêtements ce sont des économies financières. Commencer par un bon désencombrement permet de retrouver des objets oubliés. De mettre en lumière d'autres qu'on utilisera plus souvent et de ne plus acheter en double, en triple, voire plus. Car moins on a d'objets, mieux on voit ce qu'on possède et du coup on achète moins. Si ne me croyez pas, testez !


Les personnes interrogées par l'étude de Movinga* pensaient ne pas avoir porté 26% des vêtements de leur garde-robe lors des 12 derniers mois, alors que c'étant en réalité 88%. Oui ça serait en moyenne 88% des vêtements de notre garde-robe que nous ne portons pas. Et vous, quels sont les objets achetés au court des 12 derniers mois que finalement vous n'utilisez pas vraiment, que vous auriez pu éviter, emprunter ou louer ?

Désencombrer et refuser d'acheter pour diminuer ses besoins et augmenter son pouvoir d'achat
Réfléchir avant d'acheter, souvent l'envie nous passe assez vite

5. Partir en vacances autrement

Nous habitons en ville et adorons nous échapper en pleine nature pour nous ressourcer plusieurs fois par an. Mais louer à chaque fois un logement est un coût considérable. Il y a 3 ans, nous nous sommes inscrits à un site d'échange de maison. Évidemment nous avons été un peu frileux au début, il faut oser laisser des inconnus loger chez nous pendant plusieurs jours. Mais au final nous sommes super contents. L'expérience est vraiment chouette, nous essayons autant que possible d'échanger avec les personnes. On laisse des petits cadeaux et des petits mots.

Nous avons déjà passé plusieurs semaines de vacances sans frais de logement dans de magnifiques endroits. Et c'est extrêmement sympa, on se sent accueilli et on a l'occasion en retour d'accueillir d'autres personnes chez nous, de belles valeurs à transmettre à nos enfants.

Autre petit plus, comme nous allons chez des personnes qui en général ont des enfants, on doit emmener très peu d'affaires dans nos valises, matériel bébé ou jouets pour enfants, tout est sur place.

échange de maison, augmenter son pouvoir d'achat, home exchange
Nos vacances en échange de maison

Alors oui, ces habitudes que nous avons changées nous permettent de faire de (très) grandes économies, mais à écrire ces lignes je me rends compte que ce sont aussi des habitudes qui vont au-delà de l'aspect financier. Elles sont très bénéfiques pour l'environnement et l'éducation de nos enfants.

La question finale est : que vais-je faire avec ce pouvoir d'achat supplémentaire ?

Diminuer mon temps de travail ?

Déménager dans un endroit qui me plaît plus, plus agréable ou qui me permet d'avoir moins de trajet ?

Acheter une nourriture de meilleure qualité et plus durable ?

Et vous, que feriez-vous avec ce gain soudain d'argent ?

#slowliving #minimalisme #vivresimplement #retouràlessentiel #échangedemaison #vivresansvoiture #vivredansunpetitespace #familledans60m2 #familleminimaliste #gestesécologiques #diminusersonempreintecarbone #réduiresesdépenses #fairedeséconomies #familleéconome

Sources :

https://statbel.fgov.be/fr/themes/menages/budget-des-menages

https://www.mediaterre.org/actu,20180829085828,1.html

https://www.planetoscope.com/elevage-viande/1235-consommation-mondiale-de-viande.html

4 vues0 commentaire