Une astuce à tester immédiatement

Nous avons beaucoup de freins quand il s’agit de trier et de désencombrer : le manque de temps, le manque de méthode, ne pas savoir par où commencer. Mais le plus important pour beaucoup d’entre nous, c’est d’avoir un attachement aux objets et de ne pouvoir s’en séparer. Un attachement sentimental, mais aussi économique, le fait de l’avoir payé cher. Un frein écologique, on crée déjà tellement de déchets. Bref, nous avons une multitude de raisons pour garder ces objets inutiles.

Même si on sait que désencombrer va nous apporter énormément de bienfaits. Si vous avez déjà fait du travail de tri, vous le savez très bien Désencombrer c’est un investissement pour notre bien-être, notre portefeuille, etc.

Oui mais les belles chaussures que j’ai payées très chères mais qui me font tellement mal aux pieds que je ne les ai mises qu’une fois, ça fait tout aussi mal de les donner ! La collection de poupées de ma grand-mère, difficile de m’en séparer, elle les aimait tant (mais moi pas du tout !).

Le tout premier pyjama riquiqui que j’ai mis à ma fille à la sortie de la maternité… bon on est d’accord, il y a des objets dont il est IMPOSSIBLE de se séparer. D’ailleurs les objets sentimentaux, c’est ce qu’on trie en dernier, car c’est le plus difficile.

Mais avec tous ces objets pour lesquels on doute, que faire ?

Une astuce toute simple pour se détacher des objets plus facilement

Voici un petit conseil très simple que vous pourrez appliquer pour vous faciliter le tri. Créer de la distance entre vous et l’objet. Loin des yeux = loin du coeur. Pour les objets que vous hésitez, mettez dans une boîte fermée, indiquer bien dessus ce qu’il y a dedans et mettez-vous une échéance. Entre 1 mois et 6 mois grand maximum. Une fois l’échéance atteinte, posez vous à nouveau la question, vais-je garder cet objet ou pas ?

La zone tampon pour se détacher des objets

Au final, je sais vivre sans cet objet

Avec le temps, moins on voit l’objet, plus on s’en détache. Et quand on le revoit 3 mois plus tard, on se rend compte qu’au final on sait très bien vivre sans. C’est souvent plus facile alors de s’en séparer.

Dans la plupart des cas on va vouloir s’en débarrasser. Car quand on a déjà hésité au début c’est que clairement on n’en a pas vraiment besoin ou qu’on ne l’aime pas vraiment. Je parle ici d’expériences personnelles et de toutes ces personnes que j’ai accompagnées au fil des années.

Où stocker ces objets à trier?

Pas trop loin de votre lieu de vie pour ne pas les oublier indéfiniment. Si vous rangez cette boîte au fin de fond de votre cave froide et humide, outre le fait que les objets vont peut-être s’âbimer avec des conditions climatiques pas favorables, vous risquez de ne jamais vouloir aller les rechercher. Ce n ‘est pas l’objectif.

Si ce sont des vêtements le mieux est de les stocker dans la garde-robe même. Oui oui, il faut que ces objets vous embêtent encore un peu par leur encombrement pour vouloir vraiment vous en séparer. Vous pouvez aussi créer une zone de stockage temporaire, vous avez bien lu, TEMPORAIRE. Où vous pouvez y ranger les objets pendants quelques semaines le temps de vous en détacher.

Planifier directement le moment du tri

Très très important, au moment où vous stockez ces objets, vous devez absolument vous mettre un (ou même plusieurs) rappel. Dans votre agenda, dans votre téléphone, sur la porte de la toilette et celle du frigo. Planifiez ce moment dans votre agenda pour qu’il reste libre, planifiez assez de temps pour pouvoir faire tout ce travail en une fois.

Mettre un rappel pour trier définitivement ces objets

Si et seulement si

J’ai un peu hésité à écrire cet article et à vous donner ce conseil. Car avec cette solution le (très) grand risque c’est de stocker la plupart des objets dans de belles boîtes dans sa cave.

Comme vous vous en doutez très bien, ce n’est absolument pas l’objectif. Devoir trier à nouveau les objets 6 mois plus tard, c’est du temps et de l’énergie perdue, ce dont on ne veut absolument pas. Il faut donc appliquez cette astuce uniquement pour les objets pour lesquels vous avez VRAIMENT du mal.

Règle à respecter absolument

Donc s’il vous plaît, appliquez ce conseil en restant honnête avec vous-même, ne stockez de cette manière que quels objet sur lesquels vous hésitez. Et respectez les règles suivantes

  • Ne stockez que maximum 10 % des objets que vous triez.
  • Écrivez clairement sur chaque boîte ce qu’il y a dedans « objets en attente ».
  • Écrivez la date et l’échéance.
  • Et mettez un rappel dans votre agenda pour aller repêcher cette boîte et triez les objets une bonne fois pour toute.

Une astuce qui pourra aider bon nombre d’entre nous à se séparer plus facilement de nombreux objets, moi la première, car cette astuce je l’applique aussi chez moi. Notamment avec les vêtements. Et je dois vous dire que pour 99 % des objets, ils partent définitivement après 3 mois.

Il peut être très difficile de se séparer d’un objet, même d’un bête objet sans valeur. Et il est souvent bien plus facile de le refuser dès le départ. Alors pour éviter de devoir trier encore plus à l’avenir, la clé reste de faire rentrer moins d’objets dans sa maison.

Á vous de jouer, je suis curieuse de recevoir vos retours d’ici quelques semaines.